Articles

Alimentation saine : comment y parvenir sans effort ?

Ahhh, l’alimentation saine … voilà un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. Et pourtant, après tout ce qui a été écrit sur le sujet, tout reste encore à faire. Que ce soit sur Internet, dans les livres ou encore dans les journaux, il est effarant de voir à quel point tous ceux qui en parlent sont complètement à côté de la plaque.

Pourtant, avec le recul, il est vraiment peu compliqué de s’alimenter sainement. Pas de panique, je vous explique dans le présent article ce que j’entends par là.

« Manger équilibré », la nouvelle mode de l’alimentation saine

Si vous cherchez des informations à droite à gauche sur l’alimentation saine, il est certain que vous n’avez pas pu échapper à cette expression : « manger équilibré ». Voilà ce qu’il faut faire, selon les dogmes pernicieux des soi-disant « experts » institutionnels.

Le hic, c’est que cette formulation sonne étrangement très creux. Un seul fait sert à démonter cette assertion entièrement vide de sens : la mono-alimentation des êtres vivants sauvages.

⇒ Les herbivores ne consomment que de l’herbe. Parmi eux, on ne compte pas moins de 11 sous-catégories de modes alimentaires. On distingue, entre autres, les frugivores, les graminivores, les granivores, les nectarivores, les pollinivores, les baccivores, etc.

⇒ Les carnivores ne consomment que de la chaire animale. Parmi eux, on compte également 11 sous-catégories de modes alimentaires. On distingue, entre autres, les hématophages, les insectivores, les lépidophages, les anthropophages, les molluscivores, les piscivores, etc.

⇒ Les planctonivores ne consomment que du plancton.

La liste ci-dessus est quand même évocatrice, non ? Il existe au moins 25 modes alimentaires différents chez les êtres vivants sauvages ! Tous ont en commun de manger des aliments appartenant à une seule et même grande famille (animale, végétale, minérale, etc.).

Vous ne voyez toujours pas de quoi je parle ? Prenons l’exemple du taureau, qui n’ingère que de l’herbe et qui pèse pourtant plus de 1 000 kg. Voici un parfait exemple de mono-alimentation.

Une alimentation saine n’est aucunement une alimentation variée

Voici un énormissime coup de tonnerre dans le monde de l’alimentation. Je [Jimmy, nutrithérapeute et auteur du site Terraponia] dis, affirme et répète qu’une alimentation saine est tout SAUF diversifiée !

En diversifiant les catégories d’aliments, le corps perd sa capacité de « digestion complète ». Afin de bien vous faire comprendre les faits, voici une analogie avec les phénomènes de « combustion complète » et de « combustion incomplète ». Attention, je n’insinue aucunement que le corps soit un poêle où brûlent des aliments. Vous connaissez ma position à ce sujet ! Si ce n’est pas le cas, je vous invite à (re-)lire l’article intitulé Diététique : la théorie erronée des calories alimentaires.

Pour faire simple, la combustion d’une matière première est dite « complète » lorsqu’il y a suffisamment de dioxygène (O2). Par conséquent, cette combustion ne produit que dioxyde de carbone (CO2) et de l’eau (avec les hydrocarbures).

En revanche, la combustion d’une matière première est dite « incomplète » lorsqu’il n’y a pas suffisamment de dioxygène (O2). A ce moment-là, cette combustion engendrera la formation de monoxyde de carbone et/ou de carbone.

Enfin, si vous souhaitez optimiser la combustion d’une matière première, le mieux est de ne pas mélanger plusieurs matières premières entre elles pendant le process de combustion. Il en va exactement de-même avec la digestion, à ceci près que les aliments ne sont pas brûlés mais digérés.

Ainsi, analogiquement à ces phénomènes de combustion, la digestion pourra être dite « complète » uniquement en la présence de certains aliments. Qui plus est, moins ces derniers seront nombreux et plus la digestion sera aisée, optimisée et efficace.

Le non-sens absolu du terme « omnivore »

« Oui, mais vous n’avez pas parlé des omnivores. Pourtant, les êtres humains le sont ». Voici une phrase véritablement entendue par moi-même lors d’une discussion sur le sujet. Or, le sens donné à ce terme est complètement détourné de sa définition originelle. On pourrait presque parler de distorsion sémantique … videndum superest.

Vous ne me suivez plus ? Pas de panique, je m’explique et je recontextualise !

Lorsqu’on lit le Littré, rare dictionnaire français de qualité, on découvre énormément d’informations utiles et contraires aux élucubrations dominantes à propos du terme « omnivore ». En effet, on y apprend notamment que ce terme dérive directement du latin omnivorus … de omnis (signifiant « tout ») et de vorare (signifiant « dévorer »). Étymologiquement parlant, être omnivore signifie la même chose que le fait d’être vorace. Bon, à ceci près que l’omnivore à un appétit un peu plus important que le vorace.

Ainsi, en remontant à son étymologie, on se rend compte que le sens du mot « omnivore » n’a strictement rien à voir avec celui qu’on lui prête. D’ailleurs, il n’existe ipso facto aucun mot signifiant précisément et justement le sens que tout le monde prête à tort au terme « omnivore » … y compris le terme « euryphage ».

Les êtres vivants sont sténophages

Quoi qu’il en soit, cette ineptie consistant à dire qu’il existe des animaux sauvages « mangeant de tout et ce, de manière permanente » est strictement infondée.

Il ne s’agit que d’une déformation d’un fait selon lequel il arrive qu’un animal sauvage soit périodiquement contraint de manger des aliments de substitution, qui ne lui sont donc pas naturellement destinés, à des fins de subsistance. De même, ce n’est pas parce qu’un herbivore ingère quelques insectes avec les dizaines de kilogrammes d’herbe consommée qu’il est pour autant un insectivore. Il est bon ton d’arrêter les généralisations à outrance.

Tous les êtres vivants sur cette planète ont un aliment, ou tout au plus une catégorie d’aliments de la même famille, qui leur est destiné(e). C’est pourquoi les félins sont principalement carnassiers (= mangent de la viande crue), les pandas mangent principalement des bambous, les vaches mangent principalement de l’herbe, les primates mangent principalement des végétaux, les baleines mangent principalement du plancton, etc.

De fait, tous les êtres vivants sur cette planète sont sténophages. Cela signifie qu’ils ont un mode d’alimentation restreint à une catégorie d’aliments de la même famille. L’être humain, simple mammifère parmi tant d’autres, n’échappe pas à cette règle.

Une alimentation saine rendue possible grâce à Terraponia

Manger sainement, ou physiologiquement, est LA clé de voûte d’une parfaite santé. Si certaines personnes tentent encore de se persuader que le mental conditionne le corps, tous les faits et toutes les preuves concordent à montrer l’exact opposé.

A titre de rappel, il est bon de garder en tête que 4 fois plus de connexions nerveuses partent de l’intestin vers le cerveau que l’inverse. C’est dire si le cerveau de notre cerveau est bien l’intestin.

Voici deux extraits vidéo où le biochimiste John Cryan évoque de nombreux éléments avec lesquels je suis en parfait accord. Je vous laisse regarder avec soin ces deux (courts) extraits.

.

Que vous soyez (gravement) malade, sportif, étudiant ou même en bonne condition apparente, l’Art que je pratique saura vous apporter toutes les clés d’une alimentation saine.

Comme je l’ai mentionné à maintes reprises – et je continuerai à le dire indéfiniment -, mon objectif est de VOUS permettre d’atteindre la pleine santé et de VOUS apporter les clés de la maitrise de cette dernière.

Qui plus est, cela est désormais rendu possible sans bouger de chez vous ! Grâce à la Consultation en Nutrithérapie et à mes ouvrages, accédez à un savoir unique VOUS permettant d’atteindre rapidement, efficacement et durablement la PLEINE SANTÉ.

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

Une réflexion au sujet de « Alimentation saine : comment y parvenir sans effort ? »