ActualitéArticles

Chocolat : absolument mortel !

Si le titre est évocateur, il est fort à parier que la mesure des propos à suivre n’est pas prise. Dans cet article, Terraponia s’emploie le plus puissamment possible à démythifier une drogue, un poison, dont la consommation génère des dégâts absolument considérables.

L’empire du chocolat est tel que plus personne ne sait s’en passer. Le chocolat est partout, y compris dans l’absurdité de ceux qui continuent à en consommer alors que son innocuité est une légende.

Mortel pour les animaux, mais pas pour les humains ?!

N’importe quelle personne un tant soit peu attentionnée à l’animal avec qui elle partage sa vie sait que le chocolat est hautement dangereux. Et la dose mortelle, pour un chien ou un chat notamment, est vraiment faible. D’après Futura Science, la dose létale serait d’environ 35 grammes de chocolat noir ingéré par un chat de 5 kg et de 60 grammes pour un chien de 10 kg.

Avec ce simple constat, on voudrait nous faire croire que ce qui est toxique pour la plupart des animaux ne présente pas le moindre risque chez l’humain.

Pour reprendre les propos de l’illustre Coluche, à propos des mensonges que l’on arrive à faire gober aux gens, « je voudrais savoir si on est aussi cons que ça ». Visiblement, les preuves rassemblées à travers les articles de Terraponia permettent de répondre favorablement au défunt humoriste.

Et attendez, le meilleur pire reste à venir : il n’existe pas d’antidote puisque tout traitement est purement symptomatique. En clair, cela signifie qu’il n’existe que des traitements pour soulager la douleur mais nullement pour traiter la cause du problème. Cela est tout à fait pathétique.

Mais au fait, en y réfléchissant, n’est-il pas vrai que les médias nous assènent de ne consommer QUE 2 ou 3 carrés de chocolat, noir de préférence, par jour ? N’est-il pas exact que des dizaines de sites déclarent le chocolat noir comme un aliment santé ? En fin de compte, pensez-vous toujours que les industriels sont les alliés de votre santé ? Hummm, ça laisse à désirer.

Avant de poursuivre, laissez-moi vous rapporter une donnée : 7,74 kg. Il s’agit de la quantité de chocolat noir devenant létale (= entraînant la mort) chez l’humain pour une période de 24h.

Les symptômes, quels sont-ils ?

Selon l’APSANA (Association pour la Promotion de la Santé Animale), les symptômes apparaissent 4 à 5 heures après l’ingestion et se traduisent par :

  • Vomissements (premier symptôme annonciateur)
  • Hyperactivité, nervosité, excitation
  • Irrégularité cardiaque
  • Tremblements et perte d’équilibre
  • Convulsions
  • Coma
  • Plus rarement Diarrhée, Incontinence urinaire, Hyper-salivation, Halètements

Dans le cadre de l’activité de Nutrithérapeute, l’expérience de manger 800 grammes de chocolat noir BIO et de haute qualité dans une seule journée a déjà été réalisée … et il est certain que le ressenti est vraiment horrible. Les symptômes évoqués tels que la perte d’équilibre, les halètements ou encore l’irrégularité cardiaque se font déjà sentir à partir d’une telle dose. Enfin, si cela paraît beaucoup, il faut toutefois mentionner que cela ne représente même pas le poids d’une demi-pastèque mini, d’un melon ou de 5 oranges.

La théobromine, une substance hautement mortelle

Vu que ledit propos concerne beaucoup de personnes et que le sujet est ultra-dogmatique, Terraponia laisse place à une explication donnée – et fort bien formulée – par le Centre Anti-Poison Belge. De fait, s’il venait à l’idée de certaines personnes haut placées de démonter mes arguments, il faudrait qu’ils en réfèrent au Centre Anti-Poison de nos amis de Belgique. Qui plus est, les sources scientifiques indépendantes utilisées aux fins de rédaction de leurs propos sont mentionnées en bas de page. Intouchables, n’est-ce pas ? Qu’il est lourd le dogme scientifique, n’est-ce pas ?

Reprenons ! Avant toute chose, il est mentionné dans la première ligne de leur article que « Cet article est destiné aux professionnels : les termes techniques utilisés peuvent ne pas être compris par tous ». Avis à ceux qui pensent que Terraponia est un apôtre de la désinformation alimentaire … ahhhh, je rigole et ils font de la publicité au site, en plus (CQFD).

Ensuite, au sujet de l’ingestion de théobromine par les chiens, il est dit que : « La théobromine stimule le système nerveux central et le myocarde. Il relâche les fibres musculaires lisses (surtout bronchiques) et augmente la diurèse. Le décès peut survenir dans un délai de 18 à 24 heures après l’apparition des troubles du rythme. Il n’y a pas d’antidote. Le traitement est symptomatique ». 

Bon, pour ce qui est de l’humain, pas de panique … les effets neurologiques et musculaires de la théobromine sont identiques !!!

Poursuivons : « Le chocolat est fabriqué à base de cacao. Les cosses de cacao contiennent de grandes quantités de théobromine. Cette substance est responsable d’intoxications, souvent très sérieuses, chez le chien ».

Bon, pour ce qui est de l’humain, toujours pas de panique …les intoxications sont présentes à grande échelle mais elles se manifestent au bout de plusieurs années ou, parfois, plusieurs dizaines d’années. Bah oui, en mangeant 3 carrés par 3 carrés, le schmilblick prend du temps à avancer. Bref, vous avez compris le point soulevé.

Conclusion

Si vous avez pris le temps de parcourir et de lire, surtout, les lignes du présent article … alors la conclusion s’impose d’elle-même.

Oui, Terraponia a fait le parallèle entre l’être humain, le chien et le chat. Oui, les systèmes digestifs sont légèrement différents entre les espèces, même si ce n’est si énorme qu’on souhaiterait nous le faire croire. Oui, les orgueilleux et adeptes de l’égotrip se sentiront peut-être blessés, choqués, ou indignés d’un tel rapprochement homme/animal. Oui, nous faisons partie du monde animal … nous ne sommes pas des végétaux, jusqu’à preuve du contraire.

Si Terraponia commence à sérieusement déranger, c’est parce que l’information y est pure, authentique, factuelle et surtout très perturbante. On vous fait consommer des poisons immondes, et ils sont nombreux dans l’alimentation. On vous fait avaler des produits à faire vomir un bouc et cela semble vous satisfaire.

La génération post-1990 commence déjà à souffrir de maladies impensables il y a encore 50 ans, et surtout à moins de 30 ans. Il serait donc temps d’arrêter de faire l’autruche et de prendre votre courage à deux mains en faisant ce qu’il faut pour votre santé, celle de vos proches et, par-dessus tout, celles de vos enfants. Ces derniers sont les proies faciles du marketing et de l’agro-business. En retour, vous mettez leur santé et leur vie dans les mains de ces industriels véreux et inhumains.

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

13 réflexions au sujet de « Chocolat : absolument mortel ! »

  1. Avez-vous déjà vu un chat intéressé par le chocolat ? Et même si c’était possible il en consommera jamais ce qu’ils qualifient de faible dose.
    Ont-ils tués des chats en les gavant de 35 grammes de chocolat ?
    60 grammes pour un chien de 10 kg c’est beaucoup de chocolat. ¼ de kilo de chocolat pour tuer mon chien ? C’est énorme ! 7.74Kg pour un humain ? C’est vraiment pas une faible dose !
    Et pour l’eau ? Quelle quantité ingéré est mortelle ?

    J’ai donné du chocolat à mon chien durant toute sa vie et il a vécu heureux et en bonne santé au-delà de l’espérance de vie de sa race, il avait 15 ans et appréciait ces petites douceurs de la vie.

    Le poison est dans la dose, tant que le corps peut gérer/éliminer je considère le chocolat bien moins dommageable que les anti-dépresseurs et les boissons énergisantes n’en déplaise à Big pharma & Co.

    Le titre est provocateur et manipulateur et certainement pas pur, authentique, factuelle…

    (P.S. D’un égo dépourvu d’orgueil à un autre, j’espère que tu vois où je veux en venir et ne censureras pas mon commentaire.)

    1. Bonsoir,

      J’ai bien envie de dire “libre à vous de faire ce que vous voulez”, mais ce serait incorrect de ma part dans la mesure où la vie d’un autre être vivant est impliquée. Donc, oui, “libre à vous de faire ce que vous voulez AVEC VOUS-MÊME”, mais uniquement avec vous-même.

      S’il existera toujours des gens vivant avec des œillères pour nier l’indubitable et les faits, votre raisonnement est assez douteux. Enfin, vous savez que c’est un poison et vous en donnez à votre chien.

      En plus d’être douteux, votre raisonnement est tronqué. Le référentiel d’un chien se limite uniquement à deux choses : son espace de vie et son “maître”. Un animal domestique aura souvent tendance à avoir une confiance “aveugle” dans la personne avec qui il vit … ce qui est rarement réciproque. Dès lors, surtout pour les chiens (grands amis de l’Homme), vous pourriez lui tendre le pire poison du monde qu’il le prendrait parce qu’il a confiance en vous. Les animaux domestiques n’ont que peu ou plus d’instinct dû à leurs modes de vie aseptisés … tout comme nombre d’humains d’ailleurs. Donc, de mon point de vue, il s’agit en plus d’un abus de confiance et de l’irrespect. A partir du moment où vous êtes capable de présenter sciemment un poison, connu comme tel, à l’être vivant qui vous fait le plus confiance au monde … alors je pense que cela en dit long sur votre état d’esprit. Si je tolère qu’un humain soit assez con pour s’empoisonner, il est hors de question d’admettre et de cautionner le fait d’empoisonner (sciemment, qui plus est) un animal qui vous est totalement dévoué. Bref, je suis suffisamment humain pour me rendre compte que cela ne tourne pas vraiment pas rond dans la tête des gens.

      Le fait qu’il existe des choses pires ne rend pas le moins pire acceptable pour autant ! Je vous invite à réfléchir sur cette phrase.

      Dans la mesure où vous ne vous êtes pas présenté(e), et que je ne vous connais donc pas au moment où je rédige cette réponse à votre commentaire, je ne vous permets nullement de me tutoyer.

      Bien à vous.

      Jimmy

  2. Vous supposez beaucoup de choses à mon égard. Faut porter des œillères pour penser que tout ceux qui ont des animaux à travers le monde sont au courant de ça.
    Je n’ai su que 5 ans après que c’était poison pour les chien et plus tard j’ai su pour les oignons.
    Et comme je ne crois pas aveuglement les “études”, sans nier que ça peut être poison en grande quantité, j’ai continuer de lui donner de plus petites doses car il était en parfaite santé(sportif et pas obèse) après 5 ans de petite doses et qu’il était vraiment frustré que je ne lui en donne plus. 😉

    Raisonnement tronqué ? Tout chien est gourmand et s’il trouve du chocolat par terre il va le gober sans hésiter et vous le savez bien. Commençons par s’occuper du pire(pesticides, OGM, pollution, vaccins, etc…) et ensuite on s’occupera du moins pire (chocolat ?)
    Si quelqu’un vous offre un cigarette doit-il se taper un sermon ou pire ?

    En effets ça tourne pas bien dans la têtes de beaucoup de gens dans ce monde de stress et ceux qui prennent des doses modéré de chocolat comme anti-dépresseur et/ou stimulant risque de se tourner vers Big Pharma et/ou les produits énergisants par peur en lisant ce genre d’article exagérateur et s’empoisonner réellement.
    Quand je pense qu’à chaque année à Pâque il y a tellement de gens qui mangent littéralement des kilos de chocolats et n’ont pas l’air de mourir ni trop souffrir des décennies plus tard donc je ne prend pas au sérieux vos propos exagérés surtout que vous refusez de prendre en compte qu’à petite dose le chocolat peut être bénéfique.

    (P.S. Je vous interdits de vous adressez à moi au pluriel, je n’ai pas un visage à deux face, ni de multiple personnalités. Je ne me prend pas pour quelqu’un d’autre et ma singulière personne n’est pas narcissique.)

    1. Vous connaissez ma position à l’encontre du chocolat, et celle-ci est véritablement fondée. Que cela dérange la bienséance … je veux bien l’entendre.

      J’ai bien lu vos propos. Mais penser qu’une denrée aussi répandue que le chocolat peut présenter un effet bénéfique à qui que ce soit, c’est juste dommage. Non seulement c’est infondé, mais en plus c’est totalement faux.

      Mince, il suffit de regarder autour de vous pour voir que tous les industriels n’en ont rien à cirer de nos vies. Je vous prie d’écouter la série de cinq chansons exceptionnelles proposées dans l’article du site intitulé : “Lobbys : nous sommes leurs pantins !”.

      Vous avez votre point de vue, et je le respecte. Toutefois, je ne peux l’admettre.

      Le vouvoiement ne signifie pas nécessaire d’avoir une double personnalité … question de point de vue. Quoi qu’il en soit, merci pour votre intervention.

      Au plaisir.

      Bien à vous.

      Jimmy

      1. Le chocolat ne vient pas exclusivement des industriels, on peut trouver du VRAI chocolat bio et équitable. Les lobbys peuvent aussi faire de la propagande pour nuire à certains pays d’Afrique producteur de cacao qui ne veulent pas se soumettre à la mafia(FM) ils l’ont déjà fait il y a quelques années.

        Faut pas nier les effets bénéfique des endorphines que le chocolat aide à sécréter.
        Le stress est très néfaste pour la santé. Le chocolat peut même aider à soulager les crises d’anxiété. Il a probablement sauvé la vie de plusieurs personnes suicidaires . 😉

        (Le vouvoiement pour moi est une insulte, un masque comme Monsieur ou Madame provenant de l’orgueil de nos ancêtres. Paradigme révolu.)

  3. Article intéressant mais un peu alarmiste et “extrémiste”.
    C’est la dose qui fait le poison, que ce soit théobromine, caféine, théine, nicotine, …
    Restons raisonnable et modéré en tout ce qui nous est proposé par la nature afin de préserver notre santé.
    Ce qui est nocif c’est l’industrialisation alimentaire et la médicalisation à outrance … plus mortel à mon avis que le chocolat (noir) …

    1. Bonsoir,

      Je ne suis pas d’accord avec votre vision du poison. En effet, le poison reste un poison … indépendamment de sa concentration (en g/L). Toutefois, au fur et à mesure que la concentration de ce poison augmente, alors les premiers symptômes se manifestent. Par analogie, on pourrait comparer ce phénomène à celui d’une piqûre d’insecte. Une piqûre est empoisonnante, mais à notre échelle les manifestations externes sont contenues voire inexistantes. Par contre, augmentez le nombre de piqûres et vous augmenterez les risques de développer des symptômes plus alarmants, dirais-je.

      Cher monsieur, si le chocolat noir n’est pas le résultat de l’industrialisation alimentaire, alors qu’est-il ? Pour rappel, c’est Henri Nestlé qui inventa le chocolat à croquer en 1875. Peu après, au début du XXème siècle, la première chocolaterie était née. Ainsi, industrialisation et chocolat vont nécessairement de pair.

      Bien à vous.

      Jimmy

      1. Le chocolat est connu depuis le 16e siècle et Nestlé, grâce au procédé de condensation du lait, permet l’invention, en 1875, du chocolat AU LAIT à croquer. Nestlé c’est de la friandise et non pas du chocolat pur, ce genre d’industrie ne respecte pas les consommateurs. Les consommateurs qui se respectent choisissent un chocolat fin de qualité, peu sucré et bio. Aujourd’hui ce n’est plus uniquement réservé à l’élite. Rien n’empêche les extrémiste de le fabriquer eux-même. Si ça prend 60 ans de consommation pour que les effets apparaissent c’est bénin ce poison. Pourquoi se priver de ce plaisir ? Peur de la mort ?

        1. Bonjour,

          Terraponia n’est pas un lieu de batailles idéologiques infondées. Dès lors que le chocolat est un poison … du fait de son contenu, de son industrialisation (même en BIO à 5€ la tablette !), de sa cuisson, de son amertume, de son temps de conservation et de sa texture. Quoiqu’il en soit, en plus de contenir des neurotoxiques puissants, le chocolat est un aliment mort qui n’a jamais rien apporté de bénéfique à quiconque.

          Dans cette société, quand une personne montre la Lune, les gens regardent le doigt de celle qui la pointe … au lieu de regarder la Lune elle-même. Libre à vous de vous empoisonner, mais c’est anti-naturel au possible.

          Comme le disait un chanteur, Rockin’ Squat en l’occurrence, “fais du bien à ton corps pour que ton âme est envie d’y rester”.

          Enfin, et je conclurai définitivement notre conversation là-dessus, si vous avez un véhicule ancien qui fonctionne à l’essence plombée, vous n’allez pas lui mettre de l’essence sans plomb … cela va de soi. On appelle cela la concordance invétérée des choix avec les nécessités.

          Un plaisir qui empoisonne ? C’est du délire !

          Sur ce, notre échange est clos.

          Bien à vous.

          Jimmy