Articles

Diététique : la théorie erronée des calories alimentaires

Bonjour,

Lorsque je regarde autour de moi, en termes d’alimentation, j’ai réellement le sentiment que nous sommes inondés par le monde des « calories alimentaires ». Pourtant, après m’être suffisamment penché sur la question pour en assimiler les tenants et les aboutissants, il est évident que cette théorie est purement et simplement infondée.

De la calorie à la connerie !

Bon, il semblerait qu’il soit temps de revenir aux fondamentaux. Qu’on se le dise une bonne fois pour toutes, la calorie correspond à la quantité d’énergie nécessaire pour élever la température de 1 g d’eau liquide de 1 °C. Jusque-là, tout va bien.

A la base, la calorie est une pure unité énergétique inventée en 1824 par le chimiste Nicolas Clément. Toutefois, comme vous l’avez probablement déjà compris, cette unité énergétique est en lien direct avec l’élévation thermique d’un corps, donc il s’agit avant tout d’une « unité de chaleur ». Par conséquent, parler de calorie alimentaire c’est parler de l’énergie thermique générée par un aliment en train de brûler capable d’élever la température d’une certaine quantité d’eau de x degrés. Là encore, rien de bien sorcier.

Là où la logique se complique, c’est lorsqu’on essaie de faire le lien entre ce qui précède et le mode de fonctionnement du système digestif. NOTRE CORPS N’EST PAS UN INCINÉRATEUR, EN CE QU’IL NE BRÛLE RIEN. Je pense que vous en conviendrez également. Dès lors, comment se fait-il que l’on associe le terme « calorie », dont le sens originel signifie « chaleur » (calor, en latin), avec le fonctionnement du système digestif de l’Homme ?

C’est une pure connerie, que l’on appelle communément en nutrition le ‘mythe de la chaudière’. Plutôt que de vous en parler longuement et – peut-être – maladroitement, voici l’extrait d’un ouvrage de M. Montignac (page 15) traitant de la question :

Faire fi de la science au profit de l’objectivité en nutrition : la nutrithérapie

Pendant des millions d’années, l’être humain s’est nourri indépendamment de toute notion scientifique puisque dépourvu de langage « moderne » et donc de toute « raison » (selon les dires de certains). De manière très générale, cela ne fait qu’une petite cinquantaine d’années que l’Homme a commencé à « rationaliser » son alimentation … c’est-à-dire à se nourrir selon sa faculté de penser et non plus sa faculté d’être et de ressentir.

Pourtant, n’est-ce pas LE fait le plus contraire à la Nature ? Il est fort certain que si, et la décrépitude des habitudes alimentaires humaines durant ces cinquante dernières années en atteste.

Si les preuves de l’illogique théorie des calories appliquée à l’alimentation sont nombreuses, notamment renforcées par l’ambiguïté de la définition de la notion même, les quelques éléments de réflexion ci-dessus suffisent amplement à prendre conscience de l’absurdité et de l’ampleur tragique prise par le phénomène des calories alimentaires au XXIème siècle.

Alors, que faire ? C’est très simple ! La solution réside dans un retour aux sources, nécessairement pragmatique, et un retour à la nature même des choses. Les idéaux théoriques n’ont pas leur place en nutrition ! C’est en cela que la nutrithérapie ainsi que mon ouvrage intitulé « De l’aliment au nutriment » (voir ci-dessous) interviennent.

Simple, précis et concis, ce dernier est disponible dans la rubrique « Boutique » du site Terraponia.fr ou en cliquant ici. Il vous aidera à acquérir les fondamentaux objectifs en termes de macro- et de micro-nutrition et à maîtriser un socle de connaissances inconnues par la quasi-majorité des personnes sur Terre.

 

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

3 thoughts on “Diététique : la théorie erronée des calories alimentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *