ActualitéArticles

Droit : l’article 1587 du Code Civil permet de … goûter avant d’acheter !!!

Avez-vous déjà entendu parler, un jour, du Code Civil promulgué sous Napoléon Bonaparte en mars 1804 ? Si vous me répondiez par l’affirmative, alors je serais étonné mais non pour autant surpris … car un article de ce Code-ci a suscité bien des réactions il y a de cela quelques temps.

Du droit de goûter avant l’achat !

Oui, vous avez bien lu. Et, très franchement, je ne fais que rapporter les propos du fameux Article 1587 du Code Civil de 1804 dont vous trouverez la définition officielle ci-après :Et oui, ce n’est pas une vue d’esprit mais bien un fait concret. Bon, en pratique, vous vous doutez bien que cela crée quelques … tensions.

Un article de loi en défaveur de la globalisation !

Autant le dire de suite, mon opinion vis-à-vis de cet article ne sera pas révélée car les controverses qu’il a générées ailleurs sont disproportionnées par rapport à ce qu’il devrait en être.

Toutefois, être neutre ne veut pas dire que je ne serai pas factuel pour autant.

« 1804, l’année napoléonienne », tel pourrait le titre d’un bel ouvrage. Sans aller jusque-là, on peut néanmoins avancer sans prétention que deux évènements majeurs ont marqué la France de 1804. En effet, l’élaboration et la mise en application du Code Civil par Napoléon Bonaparte ainsi que sa nomination à la tête de l’empire français sont sans conteste deux des plus importants faits de la France de 1804.

Si le chapitre « Histoire » est désormais clos, il est indéniable que la trace laissée par ce Code Civil de 1804 n’est pas des moindres. Profondément anti-globaliste, ce Code permet une représentation plutôt fidèle de la vie en France au début du XIXème siècle.

Après tout, d’un point de vue purement pragmatique, n’est-il pas logique de tester avant d’acheter ? Si tel est le cas pour du matériel ou des services au XXIème siècle, il est évident que l’alimentation échappe totalement à cette logique-ci. Conditionnement, sur-conditionnement, et surabondance de produits sont tels qu’il est effectivement délicat de pouvoir tester chacun des aliments ou produits vendus en grandes surfaces ou magasins bio.

En revanche, sur les marchés, la donne est différente. Après tout, il est plutôt commun de goûter avant d’acheter … encore plus si on le demande au marchand au préalable. Voilà la logique de la vente alimentaire, la vraie !

Donc, indubitablement, cet article 1587 du Code Civil de 1804 est tout à fait logique et devrait encore être appliqué en 2018. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait constitué par la loi même.

Une loi en faveur du client … qui dérange énormément !

Pour une fois qu’une loi est en faveur du choix rationnel et conscient qu’un « consommateur » peut faire avant d’acheter, le système est bouclé de sorte à rendre inapplicable ladite loi. Les preuves sont nombreuses, et la vidéo suivante révèle à merveille l’absurdité de notre système de consommation et les réactions disproportionnées qu’il engendre. Je vous invite à la télécharger pour limiter sa censure, car elle est désormais presque introuvable.

 

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

2 réflexions au sujet de « Droit : l’article 1587 du Code Civil permet de … goûter avant d’acheter !!! »