ActualitéArticles

Les Moutons Enragés : mes plus vifs remerciements à Volti

Qu’on se le dise de suite, la récente expansion prise par Terraponia aurait été beaucoup plus périlleuse (voire peut-être impossible) sans l’indéfectible soutien d’une personne pour qui j’ai le plus grand respect : Volti, administrateur du site Les Moutons Enragés.

Depuis mes débuts, Volti (sans oublier Benji) m’a aidé en relayant sur son site une grande partie de mes articles pour lesquels nous avons eu l’occasion d’échanger maintes et maintes fois. Bien qu’elle ne soit pas toujours en totale adéquation avec les thèses défendues dans mes articles, ce qui est normal, son soutien a toujours été indéfectible et ses conseils précieux.

Elle m’a apporté plus que personne sur la partie gestion de blog/commentaires/rédaction “sécurisante” et il va de soi que je lui dédie une partie de la réussite actuelle liée à Terraponia. Avec le recul, lorsque j’observe mon évolution du point de vue formel et rédactionnel par rapport à mon premier site (Alimentation-intelligente.com), je ne peux m’empêcher de me dire que la touche de Volti est bien présente. Et, sachez-le, c’est un point plus que positif étant donné son expérience et son humanité.

Attention, je ne suis pas en train de dire qu’elle est un mécène … en ce sens qu’elle et moi n’avons aucun lien financier et que la promotion du site Terraponia sur son site Les Moutons Enragés ne se fait aucunement moyennant rémunération. En un sens, je peux toutefois dire qu’elle est une sorte de mentor à mon égard.

Bref, si d’ordinaire je ne suis nullement du genre à remercier les gens facilement, il est clair comme un cristal que Volti mérite amplement mes plus vifs remerciements. Le plus drôle, dans l’histoire, est que nous ne nous sommes jamais rencontrés, mais j’espère que cette occasion se présentera un jour où l’autre.

Par anticipation de ce que certains détracteurs pourraient inventer dans leurs esprits tordus, ce présent article n’a nullement pour vocation de cirer les pompes à qui que ce soit ou d’être lèche-cul envers quiconque. Il a seulement pour but de remercier une personne qui a toujours joué franc-jeu avec moi et qui n’a pas laissé tomber le relayage de mes articles au moindre désaccord avec ces derniers ou même avec moi.

De plus, j’ai toujours promis de la transparence et de l’honnêteté à mes lecteurs, et je ne pourrais nullement tenir mes propos sans témoigner de l’importance de Volti, à travers Les Moutons Enragés, dans l’ascension de Terraponia.

Même si d’autres sites relaient certains de mes articles, Les Moutons Enragés sont à mes côtés depuis mes débuts et je ne suis pas du tout du genre à oublier ceux qui me tendent la main par générosité, confiance et/ou altruisme.

Ainsi, Volti, je te remercie énormément. Longue vie au site Les Moutons Enragés que tu gères d’une main de fer et qui m’a notamment été d’une aide précieuse lorsque j’ai eu à me reconstruire intégralement à mon entrée dans le monde adulte … ce que je raconte le plus explicitement possible dans mon article Terraponia : l’histoire d’un site web hors du commun. Alors, Volti, je te prie de prendre cette dédicace pour ce qu’elle est vraiment car elle est authentique, sans arrière-pensée et véritable … comme tout ce qui est publié sur mon site.

Prenez soin de vous tous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

Une réflexion au sujet de « Les Moutons Enragés : mes plus vifs remerciements à Volti »

  1. Il y a si longtemps que je lis ( et commente) les articles des Moutons enragés que j’en ai oublié l’année ! Il y a trop à lire et je n’ai pas le temps (quoique en retraite) de lire la plupart de ce qu’il s’y dit !
    Ne tombez pas dans le même “travers” !