ActualitéArticles

Malbouffe : Sauver la génération fast-food

Voici un article consacré à la malbouffe ainsi qu’à sa démesure au sein de notre société moderne. Les quelques chiffres énoncé dans cet article, initialement relayé par Les Moutons Enragés, ont de quoi faire sérieusement réfléchir tout un chacun quant à la fréquence de consommation des hamburgers, des sandwichs et ces autres trucs. Comment peut-on appeler ça autrement ? … Moi, je n’y arrive pas ! Bonne lecture à vous.


« Si vous êtes parents ou grand-parents, alors vous avez certainement dû remarquer à quel point l’alimentation des jeunes d’aujourd’hui… n’a rien d’une alimentation. Voici la définition officielle du terme alimentation : « action de fournir à un être vivant ou de se procurer à soi-même les éléments nécessaires à la croissance, à la conservation ».

[…] De nos jours, on trouve presque plus de fast-food (plus de 35 000 fast-food en 2013) que de supérettes tant la croissance de ces enseignes a été prospère par le passé – et elle l’est toujours -. En 2015, selon Planetoscope, les français ont consommé 1,20 milliard de burgers, ce qui correspond à une moyenne de 38 burgers par seconde. Oui oui, vous avez bien lu… et ce ne sont que les données pour la France.

Faisons un petit bilan de la fréquence à laquelle les français ont consommé les principaux aliments appartenant à la malbouffe, pour l’année 2015 :
Hamburgers : 1,20 milliard ⇔ 38 burgers/seconde
Pizzas : 819 millions ⇔ 26 pizzas/seconde
Sandwichs : 2,19 milliards ⇔ 70 sandwichs/seconde
Kebabs : 310 millions ⇔ 10 kebabs/seconde

Des problèmes aux lourdes conséquences

Rendez-vous compte de ce que cela représente ? Chaque seconde, du jour et de la nuit, se vendent en moyenne 38 burgers + 26 pizzas + 70 sandwichs + 10 kebabs. C’est ahurissant !

Toutefois, ce problème de « mal-bouffe » touche particulièrement les adolescents et étudiants. Quand on y réfléchit, il est gravissime que les gens – il n’y a pas que les jeunes – ne sachent pas ce qu’ils mangent.
(Commentaire de Terraponia : A ce sujet, je vous invite à écouter la chanson « 1) PandoHouse Rock – OMG! GMO’s! », à fortiori si vous êtes à l’aise en anglais.)

La période de l’adolescence est une étape décisive durant laquelle le corps crée, poursuit et finalise sa mise en place, qui lui sera utile tout au long de la vie. Néanmoins, le statut vitaminique et minéral des jeunes est très insuffisant. Tout cela est loin d’être encourageant, notamment dans une société où ils sont constamment sous pression.

Repas tout simplement sautés, consommation élevée de friandises et autres pâtisseries en tous genres ainsi que de boissons hautement sucrées, plats préparés et cuisinés à haute teneur en sel raffiné et glucides sont le lot des jeunes et des adultes 2.0.

Enfin, il convient de dire que ces aliments ont à peine été connus par nos parents, et aucunement par nos grands-parents, durant leur jeunesse. D’où une jeunesse en bien meilleure santé auparavant, sans dire que tout était rose pour autant. […]

Non seulement le fait de manger au fast-food n’apporte aucun nutriment à l’organisme, mais la consommation de ce genre de produits entraîne en plus une perte massive de nutriments contenus dans le corps. La photo ci-dessous montre de manière synthétique les agents chimiques contenus dans un Big Mac de chez McDo’.


Ah oui, le Big Mac a aussi une propriété exceptionnelle : il ne moisit pas… même après 14 ans de conservation ! Tout cela n’a rien d’acceptable. »


Bref, appelons clairement cela de la « dénutrition », même si un mot beaucoup plus poignant mériterait d’être employé pour décrire ce phénomène sociétal représenté par la malbouffe.

 

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé.

Jimmy

2 réflexions au sujet de « Malbouffe : Sauver la génération fast-food »