ActualitéArticlesFAQ

Nutrithérapie : découvrez tout ce que je peux vous apporter !

Depuis le début de Terraponia, il est un terme que vous avez dû voir plus d’une fois : « Nutrithérapie ». S’il est vrai qu’une description de cette discipline a été donnée dans le détail de la Consultation en Nutrithérapie, il est toutefois temps qu’un article à part entière soit consacré à cet art.

En effet, il va de soi que je ne peux vanter légitimement les bienfaits de la nutrithérapie sans vous expliquer précisément en quoi elle consiste et ma manière de l’aborder. Pour celles et ceux qui l’ignorent encore, j’exerce professionnellement dans ce domaine. De fait, les discours tenus sur ce site ne sont en rien différents avec ceux tenus avec mes patients.

Comme le disait Einstein, “N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur”. Voilà en quoi consistent mes motivations ! Ma conscience et mon intégrité font (et feront toujours) que je mettrai toujours tout en œuvre pour exercer le plus professionnellement possible et le plus en adéquation avec un savoir unique qui sauvera de nombreuses vies.

L’art de la guérison par l’alimentation

Deux choses sont absolument certaines :

  1. Il est possible de guérir quasiment toute maladie par la seule et unique alimentation
  2. Bien se nourrir est un art dont LA santé est le chef d’œuvre

Alors oui, je vais à l’encontre de tout ce que vous avez certainement pu entendre. Oui, je sais que mes dires n’ont strictement rien en commun avec ceux des autres. Oui, je sais que la remise en question de tout ce que vous croyez être vrai, en termes de santé et d’alimentation, peut être perturbante. Et oui, je suis certain de mes propos dans la mesure où j’exerce à titre professionnel, que je ne prétends pas inventer la poudre et que j’ai tellement étudié et expérimenté dans ce domaine que j’en ai fait le tour.

Lorsqu’un jour je suis arrivé aux deux conclusions susmentionnées, la seule porte professionnelle à explorer était le champ de la Nutrithérapie, à savoir l’art de la guérison par l’alimentation.

Comme le mentionnait Hippocrate, « Que la nourriture soit ta médecine et que la médecine soit ta nourriture ». Tout ceci forme les raisons pour lesquelles je me suis tourné vers l’exercice de la profession de Nutrithérapeute. Mais alors, en quoi consiste-t-elle ?

Pourquoi suis-je en mesure de vous apporter plus que quiconque ?

Très simplement, mon travail consiste à rétablir la santé par la simple et unique alimentation. Sur la forme, le travail est similaire à celui d’un naturopathe ou d’un conseiller en nutrition, en ce que la prise en charge des patients se fait via une consultation durant généralement une heure à une heure et demie. Cependant, là où TOUT CHANGE, c’est sur le fond.

Questions précises, prise en charge des antécédents, analyses fonctionnelle & prandiale , bilan de santé personnalisé, étude méticuleuse des conditions de vie du patient, attention portée à sa psychologie et individualisation de l’entretien sont autant d’éléments pris en charge dans le cadre de mes Consultations en Nutrithérapie.

N’étant pas là pour parler de mes (rares) confrères nutrithérapeutes, j’aborde la profession tout à fait différemment des autres. En effet, toutes les professions de santé dites « alternatives » renvoient aujourd’hui la balle à la médecine conventionnelle dès que le problème se corse un petit peu pour ne pas risquer d’être mis en difficulté par un problème insoluble.

Quel professionnel « alternatif » prendra en charge un patient atteint d’un Alzheimer, d’un Parkinson, d’un cancer, d’un diabète délicat, d’un asthme avancé, d’innombrables allergies, etc. pour qui la médecine conventionnelle n’a plus aucune réponse ? Quel professionnel « alternatif » prendra en charge un patient aux symptômes délicats à qui les réponses de la médecine classique ne lui conviennent pas ? AUCUN, AUCUN, AUCUN ! Ils en sont incapables car ils n’ont pas les connaissances suffisantes pour pouvoir le faire, point barre !

C’est exactement là où commence mon rayon d’action : j’interviens là où tous les autres fuient. J’accompagne, propose des solutions viables et fais mon maximum pour N’IMPORTE QUEL PATIENT. On vous a dit que vous alliez mourir dans 2 ans et qu’il n’y a plus rien à faire, je ne me défile pas. On vous a dit que vous souffriez d’une maladie à vie et que personne ne pouvait rien pour vous, je prends. On vous a fait savoir que votre maladie ne valait pas le coup qu’on s’en occupe, ce ne sera jamais mon propos. On vous fait miroiter la lune depuis des (dizaines d’)années sans aucun résultat probant et vous en avez ras-le-bol, sachez que je suis là.

Bref, de l’asthmatique au cancéreux, je suis capable de prendre en charge n’importe qui MAIS … je dois préciser une chose. Plus la maladie est grave/avancée, et plus mes propos et conseils doivent être pris A LA LETTRE. Toute personne atteint d’une maladie grave/avancée prête à suivre A LA LETTRE mes conseils pour tenter de s’en sortir bénéficiera de mon attention maximum. En revanche, si ce n’est pas le cas, je ne pourrai rien faire.

Il s’agit de MA condition pour prendre en charge des maladies avancées et/ou graves. Soit vous êtes prêts à suivre mes conseils un à un et je me pencherai très très sérieusement sur votre dossier ; soit vous n’êtes pas prêts à suivre un à un mes conseils et je ne commencerai même pas la lecture de votre dossier.

Pourquoi les professions « alternatives » sont-elles globalement si inefficaces ?

Tout simplement parce que ce n’est pas en se limitant à la candidose, à la fatigue mentale et à quelques douleurs articulaires que le schmilblick va avancer ! Tous les patients aux symptômes dits « trop avancés » sont redirigés vers la médecine conventionnelle par ces soi-disant professionnels « alternatifs » qui devraient être là POUR EUX.

Qu’on se le dise de suite, n’en déplaise aux concernés, TOUTES les formations – sans exception – proposées dans le domaine du conseil en nutrition, de la naturopathie et des autres disciplines alternatives ne valent rien d’autre qu’un ZÉRO POINTÉ. Je ne parle même pas des petites structures ! Chez Terraponia, on appelle tout ce méli-mélo le BSA (Business de la Santé Alternative). Cela s’explique autant que cela se comprend !

Bah oui, si ces gens qui montent ces écoles « alternatives » à des fins de soi-disant « formation » étaient vraiment si talentueux et que leurs conseils valaient autant qu’ils le prétendent, ce ne sont pas des écoles qu’ils auraient fondé … mais des sanatoriums (= des lieux de guérison intégrale pour les patients qui y viennent).

En plus, le pire de tout, c’est que la très grande majorité des nouveaux professionnels issus de ces écoles dites « alternatives » sont liés à certains labos ou à certains produits (BIO ou pas) et qu’ils bénéficient en fin d’année de voyages offerts, de chèques-cadeaux, de réductions, etc. en l’échange de certains quotas de ventes annuels concernant certains produits. Alors, bien sûr, tous se défendront de telles pratiques, mais vous n’avez pas idée de la portée de la corruption dans le domaine de la « santé alternative ».

Attention, je ne dis pas pour autant qu’il n’existe pas de vrais professionnels « alternatifs » intègres et talentueux. Je dis simplement qu’ils sont infiniment rares. J’en fais partie et j’invite tous ceux qui le sont vraiment à ne pas hésiter à me contacter car il y a beaucoup de choses à faire en la faveur de la santé des gens.

Les faits sont là, et sachez que je ne tire aucune réjouissance de ce genre de constat. La santé des gens est un putain de business qui sert uniquement les professionnels mais certainement pas les patients, que ce soit dans le conventionnel et dans l’alternatif.

Personnellement, je n’ai rien contre le fait qu’un vrai professionnel talentueux fasse payer un peu plus cher une consultation s’il s’occupe admirablement bien de ses patients et qu’il est vraiment compétent.

Conclusion

Comme le disait Einstein, « ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’État te le demande ».

Ma conscience implique que j’exerce avec professionnalisme, assiduité et savoir la profession de nutrithérapeute. Encore une fois, je sais que mes propos peuvent être dérangeants si vous êtes à la place à laquelle j’ai pu être étant beaucoup plus jeune. Cette place, c’est celle de l’incertitude.

Pourtant, le maximum est fait à travers Terraponia pour vous faire comprendre et vous convaincre que quasiment tout ce qui est communément admis aujourd’hui, en termes de santé et d’alimentation, est FAUX. Quel plaisir voulez-vous que je tire d’un tel constat accablant ? Franchement, aucun. Mais je me dois de le faire parce que les faits sont là et que les preuves affluent par centaines.

Ma visée n’est pas sectaire, bien loin de là. Toutefois, force est de constater que rares sont les personnes, dans l’alimentation et la santé, à réellement se préoccuper dans l’avenir des gens.

La nutrithérapie est un art dont peu de gens se préoccupent mais dont la portée pourrait être mondiale tant cette discipline est importante à l’heure où les maladies pullulent et que les problèmes de santé vont bon train. Les symptômes infantiles croient de manières exponentielles, à l’image de l’autisme aux États-Unis (voir ci-dessous).

Ainsi, si vous avez des soucis de santé pour lesquels vous n’avez pas de solution, n’hésitez pas à me contacter ou à réserver une Consultation en Nutrithérapie afin qu’on fasse le point ensemble.

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

6 réflexions au sujet de « Nutrithérapie : découvrez tout ce que je peux vous apporter ! »

  1. Bonjour Jimmy.

    Je commencerai par la citation d’un Grand Homme :
    ” les maux du corps sont les mots de l’âme, ainsi on ne doit pas chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l’âme.” (Platon)

    Depuis que j’ai commencé à m’occuper du bien être de mon prochain, j’ai appris beaucoup. Ce qui suit n’engage que moi, car chacun est libre du choix de ses certitudes . Je suis convaincu que toutes les pathologies ont pour origine un déséquilibre psychique . Ce déséquilibre ouvre la voie aux somatisations . Ces bugs sont le plus souvent d’origine émotionnelle et de diverses natures en fonctions des mémoires auxquelles elles sont liées . Mémoires, cellulaires, karmique , transgénérationnelle ….Je vous approuve entièrement quant à votre démarche en nutrithérapie et je sais l’importance de l’ingestion des éléments qui sont destinés à nous constituer . Mais je pense que pour que l’action soit complète il est important avant tout d’identifier et neutraliser la cause première qui est à l’origine du dérèglement . Je peux dire que je suis certain qu’en associant la recherche/neutralisation des causes et la nutrithérapie vos résultats iraient au delà de vos espérances.

    Merci pour ce que vous faites.
    Paul

    1. Il me semble comprendre que dans ses consultations Jimmy le prévois :
      Copie dans le texte :
      “Questions précises, prise en charge des antécédents, analyses fonctionnelle et prandiale , bilan de santé personnalisé, étude méticuleuse des conditions de vie du patient, attention portée à sa psychologie et individualisation de l’entretien sont autant d’éléments pris en charge dans le cadre de mes Consultations en Nutrithérapie.
      J’ose espérer effectivement que l’histoire du patient, et celle de son entourage (qui fait la cuisine par exemple !) est totalement prise en compte ! Pourquoi un cancer dans le sein gauche plutôt que le droit ? Etc… D’accord avec vous Paul .

    2. Bonjour Paul,

      Je commencerai par un principe de base de la NGE (Neuro-Gastro-Entérologie) : il y a 4 fois plus de connections qui partent du tube digestif vers le cerveau que du cerveau vers l’intestin.

      Nous sommes ce que nous mangeons, et il est un fait sciemment établi que notre alimentation nous conditionne. D’ailleurs, le développement des maladies moyenâgeuses et de nouveaux symptômes, tels que nous les connaissons aujourd’hui, en est un exemple frappant.

      Autre exemple frappant : comment vous sentez-vous de quelques heures à un jour après un repas trop copieux et manifestement “inadapté” ? Lourd, fatigué, rapidement exacerbé, difficultés à se concentrer, neurasthénie (importante fatigue mentale), maux de tête et/ou de ventre, ballonnements, etc…

      Des exemples, il en existe des centaines … mais je me contenterais de ces deux-là, qui sont particulièrement explicites.

      Là où je suis en désaccord est que les problèmes psychiques, mentaux et émotionnels sont eux-même induits par une mauvaise alimentation. La neutralisation des causes est LE combat auquel je me consacre à longueur de temps.

      Ce qu’il est vital de comprendre est que les répercussions de l’alimentation (néfaste ou non) sur le corps sont, dans un premier temps, localisées puis, dans un second temps, généralisées.

      Ainsi, la cause des causes EST UNIQUEMENT l’alimentation. La manière dont nous nous alimentons est le “nervos belli” (= le nerf de la guerre) de notre vie et de notre santé. C’est bien pour cela que je suis des plus confiants sur l’exercice de cet art et, a fortiori, sur son immense portée.

      Une alimentation déficiente est LA cause de toutes les maladies qui puissent exister.

      Bien à vous, Paul.

      Jimmy

  2. Simple (sic) constat (alarmant) à la prochaine rentrée scolaire aux USA, dans chaque petite école où il y a 2 classes de maternelle il y aura un enfant autiste qui va se révéler ! Bientôt en Europe avec juste un petit décalage … Nous sommes quand même les champions des produits laitiers ! Mais hélas très peu de chances de les avoir en clientèle “Il aime tellement ses yaourts et le fromage, n’en parlons pas ! (réflexion réellement entendue).

    1. Bonjour,

      Qui parle de substitution ? Le terme “médecine” vient du latin “medicina”, qui signifie “art de guérir, potion, remède”. La Nutrithérapie est l’art de guérir par l’alimentation. Sémantiquement parlant, la médecine n’est pas réservée au corps médical.

      Au sens du Littré, la médecine est un “art qui a pour but la conservation de la santé et la guérison des maladies”. Dès lors, les dogmes sociétaux s’effondrent d’eux-même.

      Bien à vous.

      Jimmy