ActualitéArticles

Nutrition : la société a besoin d’un nouveau paradigme alimentaire !

L’alimentation est certainement l’un des plus tabous les plus importants de notre époque. Similaire à l’argent ou au sexe, tout le monde se permet d’en parler à la TV, ou dans des Best-sellers, sans jamais en dire quoi que ce soit d’utile.

Dans une interview de l’époque, le fondateur du hip-hop français Rockin’ Squat disait que la France était un pays qui ne possédait pas de culture musicale. Il faisait en cela le parallèle avec les États-Unis où la soul, le jazz, le blues, le reggae et même le hip-hop étaient nés. De notre côté, chez Terraponia, nous sommes particulièrement enclins à adapter les propos de Rockin’ Squat à l’alimentation … en disant que la France ne possède aucune culture nutritionnelle.

Alors oui, le patrimoine gastronomique français est grand, mais gastronomie et nutrition sont deux concepts bien distincts et quasiment opposés. Lorsque la première désigne la « connaissance de tout ce qui se rapporte à la cuisine, à l’ordonnancement des repas, à l’art de déguster et d’apprécier les mets », la seconde fait référence à une « science appliquée […] qui permet de comprendre le fonctionnement du corps humain et de proposer des recommandations alimentaires […] visant à maintenir celui-ci en bonne santé ».

Une « hécatombe nutritionnelle » en vue

On entend çà et là un flot de paroles incessant sur l’exceptionnel développement du BIO en France et sur les bienfaits majeurs que cela apporte aux gens.

Bon, vous vous doutez probablement que Terraponia est en profond désaccord avec cette assertion infondée et qui n’est bonne qu’à être politiquement correcte. En effet, n’importe quelle personne ouvrant les yeux un minimum est en parfaite mesure de se rendre compte des bobards qui nous sont contés au quotidien en matière d’alimentation, de BIO et de tout le reste, d’ailleurs.

Alors oui, le BIO a connu un essor ces cinq dernières années. Toutefois, hormis dire qu’il s’est « popularisé » – à un tel point que son sens en a été totalement dénaturé –  il n’y a pas grand-chose d’autre à en dire. Enfin si, il y a beaucoup à dire … mais peu en bien.

Hyper-inflation des prix (pêches à 7 ou 8€/kg, figues à 16€/kg, fraises à 5€/125 g, etc…), qualité en baisse due à une augmentation des volumes, scandales à tout va (le plus gros étant celui des tomates gustatives made in Syngenta/Chem China vendues par Biocoop pendant l’été 2016), appauvrissement des variétés de fruits et légumes vendus (on trouve encore des oranges en vente chez Biocoop !), non-respect de la saisonnalité des aliments, etc.

Tout cela donne malheureusement du crédit à l’image dressée par Renaud dans sa chanson « Les Bobos » lorsqu’il dit que « ils vivent dans les beaux quartiers, ou en banlieue mais dans un loft, atelier d’artiste branché, bien plus tendance que l’Av’nue Foch, ont des enfants bien élevés, qui ont lu ‘Le p’tit Prince’ à six ans, qui vont dans des écoles privées, Ppivées d’racaille, je me comprends. Ils fument un joint de temps en temps, font leurs courses dans les marchés Bio, roulent en 4X4 mais l’plus souvent, préfèrent s’déplacer à vélo.»

Où est la « révolution nutritionnelle » promise ?

Lorsque le BIO a vraiment commencé à émerger à grande échelle, tous s’émerveillaient alors que les avertis s’inquiétaient. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’émergence d’un phénomène à une grande échelle amenuit toujours la qualité au profit de la quantité. Si cela se vérifie pour l’ensemble des produits vendus sur Terre, le phénomène semble être bien plus marqué en ce qui concerne l’alimentation.

Alors que les « Bobos », pour reprendre les dires du chanteur, continuent de faire semblant de croire que tout va bien et appliquent ainsi la politique dite de « l’autruche », chez Terraponia on expose les faits tels quels.

Je ne cache pas qu’il m’arrive fréquemment de mettre les pieds un peu partout (magasins BIO, marchés BIO ou pas, épiceries BIO ou pas et grandes surfaces) car l’observation est la mère de la critique. Et lorsqu’on observe attentivement les populations, différentes selon les magasins, on se rend incroyablement compte à quel point les convergences psychologiques sont fortes. Que cela veut-il dire ? Simplement que les gens achètent globalement les mêmes catégories de produits dans le BIO et dans le conventionnel. C’est incroyable !

D’ailleurs, cela se vérifie par l’exemple. Pour cela, il suffit de constater l’essor des produits industrialisés dans les magasins BIO. Cela tourne à la folie ! Là où on devrait être à 80% de frais et 20% d’industrialisé, les ratios sont quasiment inversés. Enfin, là où l’absurdité est à son paroxysme, c’est sur la fin des eaux de source en bouteille chez Biocoop ! Rosée de la Reine, Montcalm, Celtic, etc… sont autant d’eaux dont les gens ne peuvent plus (ou difficilement) avoir accès. Les seules eaux vendues sont des eaux soi-disant osmosées (venant d’on-ne-sait-où) et des eaux en bouteille en verre (principalement la Ventadour) à 1,40€ le litre !

La folie des « régimes alimentaires »

Qui n’est pas, à un moment donné de sa vie, tombé dans le panneau des « régimes alimentaires » ? Weight Watchers, Atkins, Mayo, Dukan, Kousmine, Méditerranéen, Paléo, Crétois, Montignac, la Chrono nutrition, le régime du Groupe Sanguin, etc… la liste est longue.

Alors je vous le dis aujourd’hui : tout ça, c’est de la merde ! Leur grand nombre suffit d’ailleurs à prouver qu’aucun d’entre eux ne marche. Qui plus est, il est tout à fait logique qu’ils soient hautement inefficaces dans la mesure où le but recherché est uniquement la perte de poids. Il est essentiel de comprendre que la prise (ou perte) de poids est une conséquence et non une cause en soi. Tout comme on ne peut arriver à rien de substantiel en cherchant à soigner la « maladie » plutôt que son origine, on ne peut obtenir aucune amélioration en se concentrant sur le poids d’une personne (ou plutôt la masse, qui est le terme adapté).

Le corps n’est pas un livre, on n’y inscrit pas une idéologie que l’on régurgite ensuite à tout bout de champ ! Les régimes sont anti-physiologiques et existent simplement pour faire du business. D’ailleurs, regardez un peu les dernières tendances. Cette année, la mode est au régime méditerranéen. Youpi, on va aller loin avec ça !

Voici les aliments faisant partie du régime alimentaire méditerranéen :

  • Pain.
  • Pâtes.
  • Semoule.
  • Riz.
  • Légumes.
  • Fruits.
  • Fromages.
  • Yaourt (si possible de chèvres ou de brebis).
  • Légumes secs.
  • Volaille (maximum 3 fois par semaine).
  • Poissons (maximum 3 fois par semaine).
  • Viande rouge (1 fois par semaine).
  • Le seul corps gras autorisé est l’huile d’olive vierge.
  • Les boissons : aucun alcool sauf 2 verres de vin rouge par jour.

Ah la la, ça pique les yeux ! Il me parait encore inconcevable que l’on puisse dire de cela que cela représente une « alimentation saine ». En fait, ce n’est pas ce qu’en disent les définitions. En effet, il ressort de toutes les définitions que « le régime méditerranéen est vanté pour ses qualités vis-à-vis du système cardio-vasculaire ».

D’accord, et pour les autres maladies ? C’est tellement risible ! La définition en elle-même montre déjà le facteur limitant du régime méditerranéen et surtout le « Business Model ». Allez voir tous les naturopathes, conseillers en nutrition et médecins alternatifs, que vous souhaitez, ils n’ont plus que ce mot à la bouche : régime méditerranéen !

Voici le nouveau dogme de l’alimentation moderne : un régime où l’on mange un peu de tout sans trop savoir pourquoi et sans être capable de dire aux gens ce qu’il va se passer. En fait, ce sont les montagnes russes mais en version alimentaire. Montez à bord, fermez-les yeux, mangez ce que l’on vous dit et rien ne changera (ou presque) pour vous.

Le Larousse Médical contre les régimes amaigrissants !

Oui, vous avez bien lu. Terraponia a également été surpris de le découvrir, il y a de cela quelques temps. Le Larousse Médical dit officiellement que les régimes amaigrissants sont « un échec programmé ». Mais, allez savoir pourquoi, le régime méditerranéen ferait exception à la règle et serait « bénéfique ». Ahah, la crise de rire !

En fait, en parcourant de fond en comble leur article, on y découvre une information précieuse justifiant de cette nouvelle mode envers le régime méditerranéen. Voici une info dont personne ne parle jamais, hormis Larousse :

« Après de nombreuses études portant sur ses effets bénéfiques ou préventifs, notamment sur le plan cardiovasculaire, la Commission Européenne a retenu en 2003 le régime méditerranéen ou régime crétois comme modèle d’alimentation pour l’ensemble de l’Europe. En prévention primaire (avant tout incident cardiaque) ou secondaire (après un premier infarctus), le régime méditerranéen s’est montré nettement supérieur aux traitements médicamenteux visant à abaisser le taux de cholestérol ».

Voilà, toutes les réponses sont désormais sous nos yeux. Le régime méditerranéen, officiellement agréé par les corrompus des Commission d’enquête à l’échelle européenne (voir les émissions Cash Investigation pour en prendre la mesure), est étonnamment mis en lien avec les taux de cholestérol. Or, si vous vous remémorez notre précédent article intitulé Cholestérol : le véritable diamant de nos artères,  on y trouve une vidéo du Pr. Even (ancien directeur de l’Institut Necker à Paris) expliquant que les aliments ingérés n’avaient absolument aucune influence sur le cholestérol sanguin. Et là, étrangement, on utilise les prétendues vertus du régime méditerranéen sur le taux de cholestérol pour justifier son utilisation à grande échelle. Qui plus est, comme toutes les statines (médicaments anti-cholestérol) sont hautement toxiques pour le corps, il est difficile qu’un régime fasse pire que cela. Si, à la rigueur, manger McDo tous les jours. On est au même niveau de toxicité, ou du moins pas très loin.

Est-ce donc tout ce qui a justifié ce régime ? Un paquet d’argent et un mensonge. Ah, notre santé est vraiment la priorité des grandes institutions … cela se voit !

Dans la lignée du Larousse Médical, mais avec une variante tout de même, Terraponia vous informe aujourd’hui que TOUS les régimes SANS EXCEPTION sont sans le moindre intérêt POUR VOUS, dans le cadre de VOTRE SANTÉ.

D’ailleurs, si le régime méditerranéen est en vigueur depuis 15 ans, comment se fait-il que les AVC et autres maladies cardiovasculaires continuent de figurer en tête de liste des maladies les plus mortelles en France ? En effet, d’après les « experts » des grandes agences alimentaires européennes, le régime méditerranéen a été retenu pour ses (prétendus) effets sur le système cardio-vasculaire. Voici le résultat 15 ans après ! C’est une mascarade. On mène vraiment les gens en bateau, et cela marche véritablement à merveilles pour les artisans de ce cirque.

Conclusion

Vous l’avez compris, la société se fiche éperdument de votre santé. Une seule règle : le business. Un seul objectif : l’argent. Une seule manière d’y arriver : que vous ne soyez pas en bonne santé.

Dans 10 ans, on entendra à coup sûr d’éminents pseudo-spécialistes qui diront que le régime méditerranéen était un absolu non-sens et que la seule alimentation possible réside dans l’ingestion de petites pilules confectionnées par les plus grands groupes pharmaceutiques et agro-industriels.

Et Terraponia, dans l’histoire ?! Terraponia existe pour faire un pied de nez à ce système capitalisme, consumériste et assurément fondé sur les bases des totalitarismes datant du milieu du siècle précédent. Terraponia entend vous procurer TOUS les éléments pour que vous soyez ENFIN MAÎTRE DE VOTRE SANTÉ. Spécialisé en nutrithérapie, ou guérison par la nutrition, j’ai vraiment à cœur de vous partager mon savoir via mes articles gratuits, mes publications payantes (à bas prix) et mes consultations dont la qualité de travail est, à ce jour, inégalée.

Je vous invite à continuer à suivre activement mes articles car un nouveau paradigme est en train d’être créé par Terraponia et, pour reprendre une phrase de Rockin’ Squat, « je ne peux pas couler aujourd’hui ; trop de gens sont concernés ».

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

 

8 réflexions au sujet de « Nutrition : la société a besoin d’un nouveau paradigme alimentaire ! »

  1. Bonjour, je trouve l’ensemble de vos articles francs, emplis de connaissances actualisées et j’en aime le ton révolté. Je me permets juste de vous amener à un peu plus d’humilité. je suis naturopathe depuis 1993 (j’avais alors 24 ans…) et ai toujours exercé ces métiers de a relation d’aide. Alors lorsque je lis que Terraponia est en train de créer un nouveau paradigme alimentaire, lol, je me permets de sourire !
    Avec un peu de’expérience vous verrez vite que tout a été dit et trouvé depuis les calandres grecques, réintégrer une certaine vérité au niveau alimentaire est un fait, pensez la découvrir est autre chose… et si chaque “chercheur de vérité” acceptait de commencer par fouiller celles du passé, nous gagnerions tous un temps fou !
    Merci de votre action quoi qu’il en sot..
    Un vieux grognard de la nature qui n’a pas encore renoncé…

    1. Bonjour cher monsieur,

      Tout d’abord, merci pour votre commentaire structuré et sans langue de bois. Ceci est fort apprécié chez Terraponia. Sachez que votre commentaire n’est nullement perçu comme celui d’un vieux grognard mais comme celui d’une personne d’expérience qui partage avec autrui sa vision des choses, notamment en relation avec mon article.

      Ensuite, je me permets de rebondir sur vos propos … qui reflètent une perception que d’autres personnes pourraient également avoir de ma personne, mais qui n’est pas conforme à la réalité.

      Avant toute chose, je souhaite revenir sur la notion d’humilité. Sans prétention de donner un cours à quiconque, rappelons que l’humilité se définit comme un “sentiment, état d’esprit de quelqu’un qui a conscience de ses insuffisances, de ses faiblesses et est porté à rabaisser ses propres mérites”. Alors, monsieur, permettez-moi de vous dire que vous ne me verrez jamais être humble à ce sens-là du terme. Simple, épuré et intègre sont des notions qui me sont plus familières et qui correspondent le plus justement à la définition de ma personne et de mon ‘œuvre’ sur ce site.

      Pourquoi ‘œuvre’ ? Si je vous rejoins intégralement sur le fait que beaucoup de choses aient été découvertes depuis des millénaires dans le domaine de l’alimentation, je nuancerai votre propos en disant que toutes les pièces du puzzle sont présentes dans la littérature nutritionnelle ancienne mais que personne ne les a jamais rassemblées pour finaliser le puzzle. Ma passion (je n’aime pas le terme aliénant “travail”) est peu à peu devenu un art.

      Pourquoi un ‘art’ ? Tout simplement parce que SE NOURRIR est devenu une discipline. La nutrition, qui plus est à notre époque, requiert d’être excellentissime pour arriver à lier toutes les pièces entre elles. Lorsque votre point de départ est les stoïciens de la Grèce antique, que vous parcourez toute la littérature alimentaire de ces 2500 dernières années et que vous arrivez à en dégager tous les fondements essentiels et accessoires de la nutrition… je vous garantie que le travail est déjà immense. A ceci, je m’y suis consacré pendant plusieurs années de ma vie à raison de 5 à 7 heures par jour ! Toutefois, lorsque votre champ de recherche s’étend à la philosophie, à la psychanalyse, à la physiologie humaine et à l’alimentation … tout lier ensemble devient de l’art.

      Voici ce à quoi je m’emploie activement. Pourquoi ? Parce que l’alimentation n’est qu’un pan de la nutrition. Les autres pans sont ceux précités, à savoir la philosophie, la psychanalyse et la physiologie humaine.

      Alors oui, partant de ce constat objectif selon lequel TOUT RESTE ENCORE A ASSEMBLER dans le domaine de la nutrition et, à fortiori, dans la nutrithérapie … je me permets de dire avec assurance que Terraponia créera, à termes, un nouveau paradigme (= modèle de pensée) alimentaire dans l’Histoire.

      Je n’en tire aucune vanité, aucune gloire ou quoi que ce soit d’autre … je dis simplement que ce qui doit être fait le sera. Tous mes propos sont immanents et n’ont absolument rien de transcendant.

      Monsieur, je suis ravi que mes propos vous prêtent à sourire … le contraire serait fort triste. Cependant, la confiance en mes capacités est suffisamment grande pour se suffire à elle-même. Si je connais mes limites et ne prétend nullement ne pas en avoir – ce qui serait, dans le cas contraire, de la folie – il va de soi que je connais intégralement mes capacités et que celles-ci sont immenses … sans aucune vanité, encore une fois.

      Enfin, et je conclurai sur des paroles de Corneille, “je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années”.

      Bien à vous.

      Jimmy

      1. Penser que les liens entre nutrition, philosophie voire spiritualité et autres n’ont jamais été faits et que le rassemblement du puzzle reste à faire est votre avis. Merci de ce travail mais ce n’est pas parce que la littérature semble ne pas exister à ce niveau que rien n’a été fait…surtout lorsque l’on sait qui détient l’imprimerie depuis Guttenberg. Je suis assez heureux de vous lire ainsi… cela me rappelle quelques souvenirs. Quand à l’humilité, la définition que vous en avez trouvé n’est pas celle que j’en
        ai, les mots étant ainsi faits que chacun y entend son vécu, mais la fougue de la jeunesse laissera la trace des quelques vérités qu’elle porte. Et c’est l’essentiel. Pour autant la raison d’être de ce monde n’est pas forcement celle que vous pensez…ou disons qu’il y a plusieurs point de vue.
        Je ne doute pas de vos compétences en rapport à votre âge: naturopathe à 22 ans il y a 30 ans à une époque où dénoncer les produits laitiers et conseiller 3 plantes vous conduisait en prison, ou ne pas vacciner vos enfants faisait de vous un criminel etc… Bref je ne parlais pas d’âge mais d’expérience.
        Peu m’importe votre ton en fait je suis juste heureux de voir que de jeunes guerriers viennent soulager et apporter leur tribu à la bataille que livre les “vieux” soldats.
        Le.reste de ce que pensais signifier fera votre chemin d’esprit sur cette terre puisque seul cela compte vraiment et pilote tout le reste…
        Bien à vous et bonne continuation.
        Fraternellement.

        1. Bonsoir,

          Merci pour votre second retour. Je n’ai jamais dit que rien n’avait été fait. Au contraire, mes plus grandes sources de savoirs résident dans des livres absolument introuvables à l’heure actuelle … des merveilles, en somme. Toutefois, beaucoup de choses ont été faites mais il manque un liant essentiel, selon mon avis. Qui plus est, l’accès au savoir (le vrai !) est de plus en plus délicat avec toute cette censure moderne et ce “culte de la désinformation par les médias”.
          Je vous l’accorde, les points de vue sont multiples … enfin chez les êtres pensants, qui représentent désormais une espèce en voie de disparition !
          A l’époque, on affublait les “anti-dogmatiques” de fous … mais aujourd’hui on les traite de complotistes ou de lanceurs d’alertes. Au vu des évènements de ces dix dernières années, il est à mentionner que les répercussions sont peut-être encore pires à notre époque qu’elles ne l’étaient à la vôtre. Enfin, on est pas loin d’être “kif-kif” !

          Jeunes guerriers, avec un “S” ? Malheureusement, j’ai bien l’impression d’être seul à disposer d’un tel savoir et encore plus parmi ceux de ma génération … ce qui a de quoi inquiéter si le sort de l’alimentation des gens en est uniquement remis à ces soi-disant nouveaux “thérapeutes” incompétents et soumis aux demandes des médecins (au risque de poursuites pour exercice illégal de la médecine).

          Merci pour votre soutien, et vous êtes invité à nous le témoigner aussi souvent que bon vous semblera :). Bonne continuation également.

          Bien à vous.

          Jimmy