ActualitéArticles

« Sans Gluten » : véritable utilité ou atrocité pour le corps ?

La mode des aliments dits « Sans Gluten » se répand de plus en plus, dans toutes les classes sociales, alors que les modes alimentaires modernes n’ont jamais été aussi néfastes pour le corps humain. Prônés par certains athlètes et certaines célébrités du grand écran, cette nouvelle façon de se nourrir est-elle aussi saine qu’on souhaite nous le faire croire ?

De plus en plus de personnes sur Terre commencent à comprendre que la santé des chers con(citoyens) du monde n’a jamais été la préoccupation de quelque industriel que ce soit. Un seul but est recherché par ces derniers : le PROFIT. Si vous pensez que cela est exagéré, je vous prie de bien vouloir vous rappeler quelques faits de ces 75 dernières années. D’ailleurs, voici une petite liste non-exhaustive : les totalitarismes, la Seconde Guerre Mondiale, la bombe atomique, la division de l’Allemagne, la création des pesticides à partir de restes militaires, le plan de reconstruction Schuman, la création de l’Europe (anciennement CECA puis CEE), la guerre au Vietnam, la mondialisation, la fin du standard or, la bombe nucléaire, la crise pétrolière des années 1970, la guerre froide, le Codex Alimentarius, la dislocation de l’URSS, le 11 septembre, les vaccins, le SIDA, l’introduction de virus du Moyen-Âge, l’entretien de la misère dans les pays pauvres, les tensions au Moyen-Orient, l’hybridation des semences, la guerre du pétrole, l’affaire Snowden, etc… Hormis être de mauvaise foi, il va de soi que les grandes fortunes de ce monde n’ont que faire de notre santé et de la condition de nos existences ! Dernière petite question avant de remettre en perspective notre sujet, où sont passés les fondements de la DUDH (Déclaration Universelle des Droits de l’Homme) ? Ils n’ont jamais existé… ah voilà, nous sommes du même avis.

Dès lors que tout est orchestré par cette frénésie de l’argent, pourquoi le « Sans Gluten » passerait-il à la trappe ? C’est vrai, seul un hédoniste idéaliste pourrait envisager l’idée que l’Homme est capable de sacrifier son addiction à l’argent pour répandre le « Bien » à travers une industrie. Ahah, qu’est-ce qu’on rigole !

Petite enquête de Terraponia pour lever le voile sur le nouveau tabou 2.0 : le « Sans Gluten ».

La question d’une alimentation dite « Sans Gluten » est-elle légitime ?

OUI, OUI et OUI. Cela est tout à fait incontestable et il s’agit d’ailleurs de la raison pour laquelle Terraponia a fait paraître deux articles sur la question. Pour celles et ceux qui ne les auraient pas encore lu, voici les liens que je vous invite fortement à parcourir avant de poursuivre la lecture du présent article :

1) Céréales & légumineuses : aliments diétotoxiques par excellence ! – Terraponia
• 2) Blé & gluten : les (nombreux) effets néfastes liés à leur consommation – Terraponia

Le sujet du gluten ayant déjà été traité, les conclusions réalisées dans l’article 2) vont être réutilisées ici pour avancer dans notre présente démonstration. Le gluten moderne est indubitablement toxique pour l’organisme humain et les preuves scientifiques, factuelles et rationnelles n’ont de cesse de confirmer ledit propos.

Toutefois, si la question d’une alimentation dite « Sans Gluten » est plus que légitime, il convient de préciser de quelle alimentation « Sans Gluten » on parle. Explications…

Alimentation « Sans Gluten » ou alimentation sans gluten ?

A ce stade, si vous vous demandez de quoi il est question, sachez que c’est tout à fait normal.

Il existe une distinction bien précise à effectuer lorsque l’on parle d’alimentation « Sans Gluten ».

⇒ Soit il est question d’aliments INDUSTRIELLEMENT CRÉÉS à base de plusieurs ingrédients pour obtenir un aliment dit « Sans Gluten » (aliments généralement certifiés par l’Afdiag ).

⇒ Soit il est question d’aliments NATURELLEMENT exempts de gluten. Il s’agit donc d’aliments dits naturellement sans gluten (principalement les fruits et légumes).

Comme vous l’avez compris, cet article s’intéresse aux aliments dits « Sans Gluten » créés de toute pièce par les industriels de l’agro-alimentaire. Si vous connaissez Terraponia, alors vous ne serez pas choquez de la remise en question de ce qui peut paraître « de (très) loin » une bonne action. Si vous ne connaissez pas le site et qu’il s’agit de votre première lecture, merci de prendre en considération la neutralité du site vis-à-vis de toute explication. Terraponia existe pour analyser, décrypter et comprendre les faits alimentaires plus ou moins récents à partir d’informations scientifiques, de faits établis ou du bon sens. Mon intégrité, en tant qu’auteur du site et de relayeur de l’information alimentaire et nutritionnelle, fait qu’aucun de mes propos ne sont biaisés ni par une source de financement extérieure à la mienne ni par mes pensées en la matière.

Apprendre à lire les étiquettes, la clé de voûte d’un système pernicieux !

Très rares sont les personnes tournant le dos d’un emballage pour voir ce qui se trouve à l’intérieur. Même chez les consommateurs de produits Bio, la tendance est vraiment infime. Après avoir passés dizaines d’heures à observer la manière dont les gens choisissent leurs produits dans les magasins Bio, il est effarant de voir à quel point les gens agissent « en confiance ». Mais ce n’est pas parce que c’est Bio que c’est bon !!! Loin de là, dirait-on même !

Que vous soyez dans un magasin Bio ou dans un supermarché, il est bon de rappeler que le seul indicateur de choix à considérer est le contenu d’un aliment. Exit les informations nutritionnelles bidons (calories, vitamines, minéraux, etc…), seules valent les listes d’ingrédients inscrites sur le dos des emballages (en général).

Et là, lorsque l’on s’intéresse aux listes d’ingrédients des aliments dits « Sans Gluten », on tombe de très haut ! Chez Terraponia, on en est même arrivé à se demander comment il était possible d’acheter ce genre de « produits » … y compris en Bio. Pour le « Sans Gluten » industriel, il est même difficile de l’associer au concept d’« aliment » tant la composition fait plus penser à un laboratoire qu’à un champ naturel.

Une démonstration par l’exemple : deux étiquettes de produits « Sans Gluten » Bio !

Prenons deux exemples. Afin de ne pas créer de quiproquo, Terraponia insiste sur le fait que le choix des aliments présentés ci-dessous est le résultat du hasard de ses recherches et qu’il pourrait tout autant s’agir de n’importe quel autre produit dit « Sans Gluten ». La volonté du site n’est aucunement de porter atteinte à quelque marque que ce soit mais simplement d’informer les lecteurs en leur fournissant des exemples tirés des rayons de magasins Bio. Même en sélectionnant le meilleur … ou le moins pire … de ce que l’on trouve en magasin Bio, le résultat est loin d’être nutritionnellement satisfaisant.

Les caractéristiques produits données ci-dessous sont consultables sur l’excellent site OpenFoodFacts.org, à qui Terraponia fait un clin d’œil pour la formidable base de données alimentaire qu’ils ont créée. Greenweez.com permet également de trouver d’excellentes fiches informations sur les compositions des aliments.

Exemple 1 : Pain Le Grand Bio de la marque Valpibio (pionnier du « Sans Gluten » en Bio).

  • Ingrédients : farine de riz* 30%, levain sans gluten* 18,3% (eau, farine de quinoa* , farine de riz complet*, levure, Lactobacillus brevjs), eau, fécule de pomme de terre* , farine de quinoa*, huile de palme non hydrogénée*, épaississants (gomme guars farine de graines de caroube*), sucre de canne complet*, levure de boulanger, sel, vinaigre d’alcool *Issus de l’agriculture biologique.

Exemple 2 : Galettes sans gluten aux champignons et aux pois chiches de la marque Ma Vie Sans Gluten

  • Ingrédients : légumes cuisinés* (champignons de Paris*(23 %), oignons*, huile de tournesol
    désodorisée*, huile d’olive vierge*), eau, pois chiches *(18 %), farine de maïs*, œufs frais*, persil*, amidon de maïs*, gomme arabique*, sel marin, ail*, arôme naturel de champignon*, poivre noir*  *Issus de l’agriculture biologique.

Pour la plupart d’entre vous, peut-être que ces compositions n’ont rien de choquantes ou d’extravagantes. Pourtant, pour n’importe quelle personne dont la nutrition est l’objet de ses recherches, les associations alimentaires faites dans ce genre de produits sont indigestes et inadéquates pour le système digestif humain. A ce sujet, le livre publié sur Terraponia.fr intitulé « De l’aliment au nutriment » est un parfait outil pour vous aider à comprendre le fonctionnement interne du système digestif et l’assimilation (ou non) des nutriments ingérés.

Par les deux exemples précédents, l’objectif est simplement de montrer par les faits que les compositions des produits dits « Sans Gluten » sont un simple mix de farines ne contenant pas de gluten, d’huiles, de quelques additifs et de quelques substances au nom parfois imprononçable. Les problèmes résultant de cela sont nombreux, et ils font d’ailleurs l’objet de notre dernière partie de l’article.

Alimentation chimique, quand tu nous tiens !

Soyons clairs : Terraponia défend une alimentation saine en lien avec le fonctionnement biochimique du corps humain. La question n’est pas de savoir si nous sommes en accord avec le fonctionnement de l’industrie agro-alimentaire moderne ou non. D’ailleurs, si vous connaissez un peu le site, vous connaissez d’ores et déjà la réponse. Néanmoins, quelque soit la position du site, il n’est nullement question de tenter de nuire à quelque institution ou marque que ce soit. Terraponia.fr existe pour véhiculer de la vraie information et partager des éléments factuels et scientifiques.

Fermentation, putréfaction, flatulences, indigestion, diarrhée, constipation, mots de ventre, crampes abdominales, points de côté, etc… sont autant de symptômes résultant de processus digestifs incomplets ou nécessitant de l’aide. Comme le mentionnait le Pr Joyeux dans l’une de ses conférences, la plupart des gens sont ballonnés et subissent un inconfort gastrique certain du fait de leur seule mauvaise alimentation (et, entre nous, mauvaises associations alimentaires).

Ce qui est intéressant est de constater que si vous manger divers fruits (Bio, de préférence) et/ou divers légumes (Bio, de préférence), vous ne connaîtrez jamais ce genre de mésaventures gastriques. Cela est dû à la simplicité de leur composition et à leur bio-disponibilité. Promouvant le minimalisme alimentaire, au sens du nombre d’aliments ingérés au cours d’un repas, Terraponia.fr reprend en ceci les propos d’éminents chercheurs et professeurs dont les succès ne sont plus à démontrer.

Ceci étant dit, quelle tendance observe-t-on dans les aliments dits « Sans Gluten » ? Tout simplement qu’ils sont un énorme mix de pleins d’aliments, farines, huiles, substances chimiques (levures, additifs, etc…) et que le résultat ne peut pas être bénéfique pour le corps humain. De plus, les aliments dits « Sans Gluten » sont généralement inodores et insipides, ce qui les rend d’autant plus détestables à manger (ou à boire pour certaines boissons). De plus, on constate généralement un rajout d’amidon de maïs dans tous la plupart de ces produits … ce qui complexifie grandement la digestion (voir l’article 2) Blé & gluten : les (nombreux) effets néfastes liés à leur consommation – Terraponia). Enfin, l’emploi de légumineuses et céréales naturellement sans gluten ne signifie pas pour autant que la digestion sera améliorée. D’ailleurs, c’est souvent l’inverse qu’il se produit ! Toutefois, on ne peut pas dire que ce soit paradoxal tant la composition de ces aliments 2.0 est horrible.

Si vous êtes cœliaque, allergique au blé ou hypersensible au gluten, vous riez peut-être jaune à la lecture de cet article. Cependant, Terraponia vous invite à lire la conclusion ci-dessous.

Conclusion

Nous voilà au terme de cet article dans lequel nombre d’éléments ont été évoqués, en défaveur des produits industrialisés dits « Sans Gluten ». Il s’agit une fois de plus d’un business qui s’est monté sur les bases d’une santé déficiente de millions de personnes, majoritairement causée par le blé et ses dérivés.

Certains doutes ne seront pas mis en avant par rapport aux liens entre l’industrie agro-alimentaire et pharmaceutique dans cette affaire-là, mais il y a sérieusement de quoi se poser des questions !

Ainsi, si vous êtes coeliaque, allergique au blé, hypersensible au gluten, atteint de la maladie de Crohn, que vous subissez des démangeaisons incessantes ou des douleurs, etc…, le meilleur conseil que Terraponia puisse vous donner est de TOUT ARRÊTER pendant un certain temps.

Il faut laisser à votre corps le temps de souffler. Il faut lui donner le temps de se régénérer en mangeant des aliments physiologiques dont la digestion ne créera quasiment pas de déchet dans l’organisme. Alors oui, ce n’est pas si simple au début, et nous savons de quoi nous parlons.

Mais si vous oubliez pendant plusieurs mois les aliments à base de blé, de céréales, de légumineuses et les produits industriels dits « Sans Gluten », alors il se peut sincèrement que vous ayez l’impression de revivre. Pour des questions de sécurité et de formalisme juridique, Terraponia.fr est obligé de se couvrir en mettant une réserve officielle sur son jugement et de dire que cet avis n’engage que l’auteur du site. Cependant, je ne dispenserais pas un tel conseil si je n’étais pas sûr à 100% du propos que je tiens.

 

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »