ActualitéArticlesFAQ

Terraponia : l’histoire d’un site web hors du commun

Les jours passent et les commentaires fusent … en faveur de Terraponia ou bien en sa défaveur. Ce qui est risible et dommage en même temps, c’est de voir à quel point les gens sont façonnés par des croyances et, surtout, que leur remise en question peut susciter ou bien de la haine ou alors de l’admiration.

Plutôt que de m’évertuer à classer l’inclassable, je vous prie de me laisser vous conter l’histoire de ce site web hors du commun. Qui plus est, je ne manquerai pas de vous informer des raisons pour lesquelles le fait de suivre régulièrement Terraponia sera le meilleur choix de votre vie, en termes de santé bien sûr.

Derrière Terraponia, un homme simple et en paix

Si vous parcourez d’autres sites, il est plus que certain que vous trouverez des propos « extrémistes » à mon sujet, indépendamment du fait que ces derniers aillent dans mon sens ou pas.

Alors oui, il est peut-être temps que j’amorce une présentation de ma propre personne. Si aucune autobiographie ne sera réalisée en un seul article, je pense qu’il est nécessaire et logique que je me dévoile peu à peu dans mes articles. Après tout, de plus en plus de personnes me suivent aujourd’hui et il serait absurde de garder une distanciation injustifiée auprès de ceux qui m’apprécient … à travers mes articles et le contenu de mon site.

Trop subtil pour me dévoiler d’un coup, seuls les lecteurs fidèles du site apprendront à me connaître véritablement au fur et à mesure. Quant aux autres, ils ne comprendront que ce que la lecture d’un article par-ci par-là leur laissera entrevoir. Terraponia est mon œuvre, et ceux qui commenceront par la fin ne pourront jamais comprendre quoi que ce soit à l’histoire et la raison de mes propos.

Alliant la parole aux faits, à qui ce mot « je » fait-il référence ? Pour ceux d’entre vous qui avez un tant soit peu porté de l’attention à la présentation des articles du site, il y est toujours indiqué le nom du rédacteur sous le titre et en fin d’article. Alors oui, je m’appelle Jimmy … et mon nom complet est Jimmy Dubois.

Si je n’ai absolument aucun complexe avec mon âge, je me contenterai seulement de dire – pour l’instant – que j’ai entre 20 et 30 ans. Bien que je n’accorde aucune importance à ceux qui tentent de discréditer le contenu de Terraponia en supputant une prétendue incompétence liée à un âge peu avancé, dans le monde adulte, il serait imprudent de ma part de ne pas rappeler à ces personnes que – pour certains – « la valeur n’attend point le nombre des années ».

Peu importe mon âge, peu importe mon ethnie (européenne, soit dit en passant), peu importe ma couleur de peau (blanche, soit dit en passant) ou la longueur de mes cheveux (longs, soit dit en passant), Terraponia est déjà LE site sûr l’alimentation … et est absolument indétrônable.

Chers lecteurs, chères lectrices, je vous prie désormais de considérer les propos suivants avec la plus grande attention : je soussigné monsieur Jimmy Dubois ne pas avoir une once de vanité et d’orgueil en moi. Oui, la messe est dite sur le ton de l’humour car je ne me prends pas la tête avec ces futilités exécrables de la psychologie humaine.

Pour celles et ceux qui parcourent chacune des lignes de mes articles depuis le début, et je puis vous assurer qu’ils sont plus nombreux que je ne l’aurais moi-même pensé, une certaine sûreté se dégage de mes propos et cela dérange tout autant que cela plaît. Explications…

Une jeunesse faite de maladies et de médicaments !

C’est un fait ! Point barre ! Après avoir été le cobaye de l’industrie pharmaceutique pendant bien trop longtemps et en avoir payé les frais, il fut un jour où ma vie allait radicalement changer !

Alors âgé de 17 ans à l’époque, le problème de santé qui m’a poussé vers la recherche d’informations était aussi le moins dramatique d’entre tous ceux que j’accumulais : l’acné ! Après avoir tout essayé pendant près de 2 ans 1/2 pour faire disparaître l’acné et ses « fameux » comédons de mon visage par la voie médicale « classique », j’étais vraiment las de ne pas trouver de VRAIE solution.

Mais un week-end, en parcourant un blog de santé populaire, une femme retraitée contait les effets « miraculeux » qu’avaient eu sur son mari l’arrêt de la consommation de lait et de fromages. D’abord sur sa peau – ce qui m’intéressait uniquement alors – et ensuite sur ses os ainsi que sa santé mentale.

A cette époque, j’étais jeune, moulé à la sauce américaine de la réussite par l’argent et confiant dans le système scolaire. Persuadé que seule la médecine pouvait être le remède aux problèmes de santé, comme on nous le fait avaler à longueur de temps, je puis vous garantir que je n’ai donné du crédit aux propos de la vieille dame qu’uniquement parce que TOUTES les solutions médicales existantes ne donnaient ABSOLUMENT RIEN de bénéfique.

A cause perdue, et plein d’incertitudes, j’ai commencé à me renseigner sur les effets bénéfiques – sur la peau, je le rappelle – d’une réduction voire suppression des produits laitiers. Et c’est là que la refonte intégrale d’un jeune homme (ou vieil adolescent, à l’époque) a pris racine.

De découvertes en découvertes, de trouvailles en trouvailles, mon appétence pour la recherche se développait et je comprenais peu à peu que tout ce qu’on m’avait appris était un ramassis de mensonges. Mettant en application mes trouvailles alimentaires, non seulement l’acné disparaissait à vitesse TGV mais aussi, plus tardivement, d’autres problèmes de santé. C’est ainsi que j’ai réussi à guérir un asthme persistant dont j’avais failli mourir à 7 ans en moins de 2 mois.

Pour contextualiser proprement les choses, il est vital de mentionner que GRACE A LA SEULE ET UNIQUE ALIMENTATION, je suis passé d’une consommation de 12 médicaments par jour à 0 en moins d’une demi-année. Le plus bel été de ma vie restera sans nul doute celui où j’ai constaté que mon asthme et mes allergies persistants et pour lesquels j’étais – entre autres maladies – sur-médicamenté avaient TOTALEMENT disparus.

En moins de 6 mois, grâce à la seule alimentation, j’avais réussi à guérir des maladies qu’on me diagnostiquait à vie ! Hyper-asthmatique et allergique à plus de 50 substances (arbres, herbes, animaux, feuilles, etc.), hyper-sensible à la lumière, squames sur le cuir chevelu, en surpoids et souffrant de problèmes osseux, de peau ainsi que de vision … ma vie d’enfant et d’adolescent a été rythmée par le « chant des maladies ». Bref, autant dire que j’ai grandi à coups de sirop, de pilules, de poudres à inhaler (en médicament, bien sûr), de pastilles à lécher, de gouttes à inhaler ou à ingérer ou même à se mettre dans les yeux, de lotions agressives à appliquer, etc.

Mais cette guérison inespérée m’a redonné goût à la vie, la vraie. Pourtant, le plus sincèrement du monde, je ne me voyais pas passer le cap des 30 ans vivant (lorsque j’avais 16 ans) … du fait de ma sur-médication et des problèmes de santé qui allaient crescendo. Pour le dire tel quel, j’étais anxieux quant à mon avenir et, qui plus est, j’avais peur de la mort.

Voilà ce qui a conditionné LA base de ma métamorphose.

La création d’un savoir unique, authentique et inégalable

Si vous le pouvez, je vous invite a imaginer la joie immense que j’ai eu lorsque je me suis aperçu que je pouvais enfin faire un doigt d’honneur à la médecine car j’avais GUÉRI. Fini les médicaments, fini les emmerdes et fini les 4 000 euros partis en l’air chaque année aux profits de ses enfoirés de Big Pharma. Il n’y a pas d’autre mot et je ne m’excuserai pas de dire les choses telles qu’elles sont. Ce sont des enfoirés, un point c’est tout !

Mais la joie était aussi partagée avec une nouvelle incertitude immense et grandissante : la remise en question de la matrice, du système. Après avoir découvert moult mensonges énormes dans le domaine alimentaire, ma logique m’a poussé à en déduire que si autant de mensonges à la portée immense existaient dans l’alimentation … cela devait aussi être le cas dans tous les autres domaines de la vie. A ce moment-là, j’ai tout juste 18 ans.

Et à partir de ce moment-là … j’ai bûché jour et nuit à la recherche des vraies informations. Pour moi, j’avais réussi à guérir, donc il me semblait pertinent de donner un tout petit peu moins d’intérêt à l’étude de l’alimentation afin de pouvoir consacrer du temps à mes recherches sur l’Histoire, la Politique, le Système, la Finance et sur la Philosophie. Oui, cela en faisait du boulot pour un petit bonhomme tout juste adulte … et c’est d’ailleurs à ces fins de recherches de LA Vérité que j’ai décidé de m’émanciper du domaine familial à mes 18 ans et de prendre un appartement seul. En faisant cela, je savais que je pourrais me consacrer à ma vie de « nouvel ermite intellectuel », en quelques sortes.

Textes censurés, informations cachées, vérités dissimulées, on va dire que ma nouvelle vie consistait à chercher les cadavres enterrés le plus profondément possibles par le Système et les Puissants de ce monde. Si le savoir que j’ai acquis est juste incommensurable, sans aucune vanité ou orgueil à la con, j’ai ensuite consacré plusieurs années d’études personnelles entières à l’alimentation.

Partageant le même avis qu’Albert Einstein sur la question, j’estime qu’il n’existe pas de « génie ». Il existe simplement des gens qui passent plus de temps sur les mêmes questions que d’autres … ce que j’ai fait dans plusieurs domaines et, surtout, dans l’alimentation.

Dans l’une de ses chansons, Rockin’ Squat disait exactement ceci : « Je ne suis ni Kasso[vitz], ni Bigard, ni Dieudo[nné], parle moi du 11 septembre tu vas tomber de haut ; On ne m’invite plus à la télé depuis que Denisot a pris la banane du siècle donc tous ses collabos se sont donnés le mot ; en France il n’y en a qu’un qu’on n’achètera pas à coups de dollars américains ; je suis Rockin’ Squat ».

Par extension, je peux dire avec aplomb me concernant : « Je ne suis ni Joyeux, ni Dukan, ni Marion, parle moi de l’alimentation tu vas tomber de haut ; […] ».

Par suite de mes multiples recherches alimentaires, je me suis spécialisé en nutrithérapie. Véritable thérapie par l’alimentation, la nutrithérapie est aujourd’hui en mesure de faire ce que les gens appellent des « miracles » simplement par méconnaissance du fonctionnement du corps humain et de notre physiologie.

Voilà ce qu’entend VOUS apporter Terraponia. Un SAVOIR objectif basé sur des faits et des résultats d’expériences probants réalisées par d’éminents chercheurs méconnus d’autrefois. Allez, juste pour vous titiller un peu … je vous invite à vous renseigner sur Loïc Le Ribault.

Conclusions

Chers lectrices, chers lecteurs, vous voilà désormais un peu plus au fait de qui je suis et des raisons d’existence de Terraponia. Nutrithérapeute de profession, j’ai ardemment confiance en mon savoir et en ma capacité à pouvoir agir de manière positive pour la santé des gens.

Le voile est partiellement levé sur ma personne et, même si beaucoup de choses restent à dire, il est à souhaiter que votre jugement sera moins aprioritique à mon égard et vis-à-vis de cette interface du savoir alimentaire qu’est Terraponia.

A travers ce site, j’entends bien créer ce nouveau paradigme alimentaire dont le cheminement a été amorcé dans l’article intitulé Nutrition : la société a besoin d’un nouveau paradigme alimentaire !

Enfin, avant de clore cet article, une petite note à l’intention de ceux qui ne m’apprécient pas et qui essaient de me porter atteinte : je me fiche éperdument de vos propos et vos dires disgracieux sont signes que je fais bien mon boulot. En plus, vous me faites de la pub !

Une nouvelle fois, merci à tous ceux qui me soutiennent vraiment !

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

 

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Terraponia.fr est le site sur lequel Jimmy s’exprime fréquemment et livre un décryptage impertinent et sans concession sur les thématiques de la nutrition & de la santé. Merci à vous de visiter mon site. Sachez que vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information sur https://terraponia.fr. »

6 réflexions au sujet de « Terraponia : l’histoire d’un site web hors du commun »

    1. Bonjour,

      Alors je vous souhaite la bienvenue. Je vous prie de ne pas hésiter à me contacter par mail, via le formulaire de Contact, si vous le désirez. La chance pourrait vous sourire une seconde fois 🙂

      Bonne soirée à vous.

      Jimmy